Atelier national sur la protection et la préservation des Ressources en Eau

Atelier national sur la protection et la préservation des Ressources en Eau

L’orpaillage, l’envasement et les plantes envahissantes sont de sérieuses menaces qui pèsent sur nos ressources en eau. Conscient de cette réalité, le SP/PAGIRE a organisé du 13 au 15 janvier un atelier national dont le thème était « Protection et Préservation des Ressources en Eau ».

Durant trois jours de travaux, plus d’une centaine d’acteurs venant de structure de mise en œuvre de la GIRE ont pu mesurer l’ampleur de ces trois problématiques sur les ressources en eau à travers des exposés, des visites terrains et ont formulé des recommandations fortes afin de limiter leurs impacts

Concernant l’orpaillage, c’est la menace la plus sérieuse pour les ressources hydriques. La pollution des cours d’eau et de la nappe, la dégradation des sols, la destruction du couvert végétal en sont les résultantes. Malgré ces aspects négatifs, cette activité regroupe plus d’un million de personnes (plus de quatre fois le nombre de fonctionnaires) et est considérée par la Banque Mondiale comme luttant contre la pauvreté. L’envasement et les plantes envahissantes ne sont pas en reste car tout aussi néfastes pour les ressources en eau. Par exemple, En vingt ans, le lac Kompienga a perdu trois mètres de hauteur d’eau et aujourd’hui, du fait des effets de l’ensablement, et le Typha occupe aujourd’hui près d’un million d’hectares dans tout le pays. La conséquence immédiate de ces deux problématiques est une réduction de la capacité des barrages et des activités piscicoles.

Cet état des lieux des ressources en eau a interpellé les participants et parmi les recommandations issues de l’atelier, on retiendra essentiellement l’opérationnalisation de la police de l’eau, l’élaboration et la mise en œuvre des SDAGE et la mise en place des CLE, la sensibilisation des populations sur les lois relatives à l’eau et l’application effective de ces lois.

Top